Origine du massage oriental

Le développement des hammams et des massages au Maghreb remonterait au VIIe siècle.

Découvert chez les grecs et les romains, le bain de vapeur suivi du massage aurait aussitôt convaincu par ses vertus purifiantes du corps et de l’esprit.

Protocole

Un bon massage oriental est traditionnellement précédé d’une séance de hammam afin d’ouvrir les pores de la peau, favoriser l’élimination des toxines et détendre aussi bien sur le plan physique que mental.

Notre institut propose aussi l’étape du gommage entre le bain de vapeur et le massage. Après quelques minutes de repos hors du hammam, le massage peut démarrer. Il se pratique sur peau nue. La masseuse utilise le plus souvent de l’huile d’argan.

Technique de massage

Le massage oriental se fait des pieds à la tête, en suivant le tracé musculaire. Il alterne malaxages, pétrissages et lissages. Sentant sous ses mains expertes les nœuds et les tensions musculaires, la praticienne insiste sur les zones douloureuses, en particulier au niveau du dos. Elle travaille également autour du ventre, en dessinant avec ses mains des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre. Elle s’attarde enfin au niveau du plexus solaire et ouvre, par pressions, la cage thoracique.

La séance se termine en général par quelques minutes de relaxation accompagnées par le traditionnel thé à la menthe, rafraîchissant et digestif.

Bienfaits

Les techniques utilisées pour ce massage favorisent l’élimination des toxines, la décontraction et l’assouplissement des muscles. En fait, le massage oriental vise essentiellement à apporter une détente musculaire pour apporter un réel bien-être général. Il ressemble beaucoup au massage californien de par la douceur de sa gestuelle.

Grâce aux antioxydants qu’il contient, le thé à la menthe draine les toxines libérées durant le massage et participe à la régénération de l’organisme.

Fréquence

Le massage oriental peut être pratiqué sans limite. Une séance hebdomadaire semble l’idéal pour l’évacuation du stress.